L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

80% des français attendent des entreprises qu’elles aient aussi une mission sociale

Place publique, le 7/11/2014

En ouverture du mois de l’Economie Sociale et Solidaire, Envie, pionnière de l’innovation sociale, économique, et environnementale, dévoile les résultats d’une enquête réalisée par OpinionWay pour Envie, les 16 et 17 octobre derniers, qui en dit long sur les attentes des français vis-à-vis de l’entreprise.

Besoin d’un tremplin pour l’avenir

56% des personnes interrogées déclarent connaître dans leur entourage une personne qui aurait besoin d’un tremplin pour retrouver du travail. Ce chiffre indique que, au-delà du taux de chômage national et de la situation particulièrement critique chez les jeunes et les plus de 55 ans, le fait de connaître quelqu’un dans cette situation touche une large majorité de français, notamment chez les actifs où ce taux atteint 60%. Ce double regard, à la fois citoyen et salarié, conduit aujourd’hui les actifs à interroger leur propre entreprise sur ses responsabilités sociales.

De nouvelles attentes vis à vis des entreprises

80% des français attendent en effet d’une entreprise rentable qu’elle ait aussi une mission sociale, notamment d’insertion. La revendication citoyenne pour la responsabilité de l’entreprise sur le sujet du social est très forte et ne semble pas incompatible avec ses objectifs économiques : 74% des personnes interrogées pensent que but social et rentabilité peuvent aller de pair. Le sentiment général, largement partagé à la fois par les actifs, les inactifs, les jeunes et les seniors, est qu’il s’agit d’une question de volontarisme et que prendre en compte les considérations sociales ne touche pas à la rentabilité. Or 81% des répondants perçoivent l’entreprise comme défaillante ou en ce qui concerne ce rôle social.

« Un modèle d’entreprise performante, innovante mais aussi proche des enjeux d’insertion des territoires est clairement souhaité par les Français. Envie démontre depuis 30 ans qu’un tel modèle peut exister, et trouver une rentabilité économique tout en privilégiant l’emploi » commente Anémone Berès, nouvellement élue présidente du réseau Envie.

L’entreprise : un modèle à réinventer

« Au cœur d’un modèle social à réinventer, les entreprises ont, pour les citoyens et plus encore pour les citoyens/salariés, insuffisamment pris leur part dans leur rôle social et en particulier dans l‘insertion » décrypte Julien Goarant, Directeur en charge de l’étude chez OpinionWay. « Ces chiffres traduisent le souhait des français de mettre en avant ce modèle d’entreprise à l’heure où l’on cherche à refonder le pacte social ».

Car le bilan économique, social et environnemental d’Envie est positif : 30 ans d’engagement dans l’insertion sociale ont permis à 49 entreprises d’insertion d’accueillir plus de 15 000 personnes depuis 1984, et de leur ré-ouvrir le monde du travail après une formation professionnelle qualifiante reconnue. 30 ans d’action dans l’économie circulaire et l’environnement ont permis, en récoltant pour le compte d’éco-organismes 1/3 des DEEE en France chaque année, de rénover et revendre sous garantie au profit de l’insertion quelques 84 000 appareils électriques et électroniques par an.

30 ans d’avance pour un modèle où profit et insertion sociale vont de pair « Le succès de l’entreprise et les profits qu’elle réalise ne devraient pas être des sujets tabous, s’ils servent aussi au bien commun » poursuit Anémone Berès. « Pour Envie, ce profit permet d’élargir notre action, d’investir pour l’avenir et, très concrètement, d’offrir une chance de retrouver un emploi qualifié et stable à la sortie aux 2000 salariés en insertion qui passent par Envie chaque année. Nous comptons fêter ce succès et partager notre vision de l’entreprise de demain ».

Pour faire connaître son modèle, Envie crée l’événement à l’occasion de ses 30 ans, ce jeudi 30 octobre 2014. Pour découvrir le modèle économique et social d’Envie autour de la visite d’un atelier éphémère, et participez à sa grande collecte solidaire d’appareils électriques, rendez-vous place de la République, le 30 octobre à partir de 8h30. Le détail du programme concernant collecte, marathon digital et rencontres sera relayé sur le site www.envie.org et sur le blog www.envie.org/30ansdavance

A propos d’Envie :

Envie est un réseau de 50 entreprises solidaires spécialisées dans le recyclage et la valorisation des déchets, pionnier de l’économie circulaire et positive. Créé en 1984 par des travailleurs sociaux dans la mouvance d’Emmaüs, il a pour mission de favoriser l’accès au monde du travail par le recrutement la formation de personnes en insertion professionnelle à travers la rénovation et la revente d’appareils électroménagers garantis, ainsi que par la collecte et le traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Chaque année, un tiers des DEEE produits sur le territoire, soit 147 000 tonnes, passent par les 35 points de collecte Envie, répartis dans toute la France. Les équipements électriques et électroniques qui peuvent être remis sur le marché sont réparés et revendus à petits prix et sous garantie dans l’une des 50 boutiques du réseau. Le reste est démantelé pour être recyclé. Aujourd’hui, Envie, acteur majeur de l’Economie Sociale et Solidaire a su développer et pérenniser un modèle d’économie circulaire précurseur et performant : l’an dernier, les entreprises ont généré quelques 65 millions d’euros de chiffre d’affaires.


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)