L'Observatoire

Economie et social

diminuer augmenter Bookmark and Share

61% des Européens soutiennent la Taxe sur les transactions financières TTF

Oxfam France / AIDES / ATTAC / CCFD-Terre solidaire / Collectif Roosevelt / les Amis de la Terre, le 16/05/2014

Les têtes de listes écologistes et socialistes aux élections européennes s’engagent en faveur d’une Taxe sur les Transactions Financières (TTF) ambitieuse et solidaire

Le 6 mai dernier, 10 ministres des Finances ont annoncé la mise en place d’une TTF européenne en janvier 2016. Mais sans préciser les produits spécifiquement taxés ou l’affectation des ressources...

En effet, le gouvernement français continue de s’opposer au niveau européen à la taxation des produits dérivés, qui représentent pourtant l’immense majorité des transactions financières spéculatives.

Par ailleurs, cette taxe risque d’être détournée de l’une de ses raisons d’être : apporter de nouvelles ressources financières pour la solidarité internationale.

Deux raisons pour les associations françaises de maintenir la pression !

Les associations Oxfam France, AIDES (membre de Coalition Plus), ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, le Collectif Roosevelt et les Amis de la Terre ont ainsi lancé un Pacte [1] invitant les candidat-e-s aux élections européennes à s’engager en faveur de la mise en place d’une TTF ambitieuse et solidaire et à appeler le président de la République à agir.

Pour les associations, la signature du pacte par les candidat-e-s et député-e-s européens enverra un message fort au gouvernement et Chef d’Etat français en faveur d’une taxe européenne sur l’ensemble des transactions financières et au profit de la solidarité internationale.

A ce jour, l’ensemble des têtes de liste d’Europe Ecologie-Les Verts et la grande majorité des candidat-e-s socialistes ont déjà signé le Pacte, notamment José Bové, Karima Delli, Michèle Rivasi, Pascal Durand, Eva Joly, Sandrine Bélier, Yannick Jadot ainsi que Vincent Peillon, Edouard Martin, Catherine Trautman ou Pervenche Berès [2].

A dix jours des élections européennes, il n’est pas trop tard : les autres candidats et candidates peuvent encore répondre à l’appel des associations et à leur tour affirmer leur engagement sur ce sujet en amont des élections.

Une taxe minime de 0,01 % à 0,1 % (selon les transactions touchées) appliquée au secteur financier européen, notamment à l’ensemble des produits dérivés, lutterait contre une spéculation excessive. Elle permettrait aussi de dégager au niveau européen jusqu’à 37 milliards d’euros par an, qui aideraient à protéger l’emploi et les services publics, ainsi qu’à renforcer l’action en matière de solidarité internationale, la lutte contre le sida et le changement climatique.

Le 19 mai prochain, les ministres et secrétaires européens chargé-e-s du développement réunis à Bruxelles doivent se prononcer en faveur d’une Europe solidaire en soutenant l’affectation de cette taxe à la solidarité internationale.

Une TTF européenne au profit de la solidarité internationale serait un exemple concret d’une Europe solidaire et régulatrice de la finance. Celle ci-est possible, et 61% des Européens soutiennent la TTF selon le dernier sondage Eurobaromètre [3].

Notes

[1] http://www.coalitionplus.org/wordpr...

[2] liste complète disponible ici : http://www.coalitionplus.org/pacte-...

[3] Sondage disponible sur : http://www.europarl.europa.eu/about...


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Economie et social)