L’Agenda du réseau Place Publique

le 31 mars 2015

4èmes Assises de la Philanthropie à l’Institut Pasteur : Les nouveaux visages de la philanthropie

diminuer augmenter Bookmark and Share

4èmes Assises de la Philanthropie à l’Institut Pasteur

Les nouveaux visages de la philanthropie

Organisées par l’Institut Pasteur et Le Monde, les Assises de la Philanthropie 2015 se tiendront le mardi 31 mars 2015 à l’Institut Pasteur, à Paris.

Après les Assises 2013 sur la rénovation de l’intérêt général en France, cette quatrième édition se penchera sur les nouveaux visages de la philanthropie en France et à l’international. Se dirige-t-on vers une communauté mondiale de philanthropes ? Que peut-on apprendre de la philanthropie pratiquée en Turquie ou au Maroc ? De quels nouveaux outils disposent les « philantrepreneurs » ? La philanthropie est-elle un soft power exportable ? Qui sait que de grandes entreprises internationales appartiennent à des fondations ? Les social impact bonds peuvent-ils révolutionner l’efficacité de l’action sociale en France ? Quelles législations entravent les investissements des fondations françaises ?

Autant de questions auxquelles de nombreux spécialistes et de grands philanthropes français et étrangers tenteront de répondre lors de cette journée. Interviendront notamment :

> Pierre Corvol, Président du Comité Mixte de la Fondation du Collège de France

> Stephen H. Friend, Co-fondateur & Président de Sage Bionetwork

> Clara Gaymard, Présidente de GE France et du Fonds RAISE > Sophie Lacoste-Dournel, Présidente du Fonds Porosus > Amina Laraki-Slaoui, Présidente du groupe AMH > Luc Tayart de Borms, Administrateur délégué de la Fondation Roi Baudouin > Erdal Y ?ld ?r ?m, Directeur général de la Vehbi Koç Foundation

La première étude européenne sur les « fondations actionnaires » sera présentée en exclusivité lors de ces Assises. Réalisée par Prophil, en collaboration avec Delsol Avocats et la Chaire Philanthropie de l’ESSEC, et avec le soutien de Mazars, cette étude a pour ambition, au travers d’entretiens et de portraits, de révéler un modèle philanthro-capitaliste durable et inspirant, mais encore largement méconnu en France.

Rendez-vous incontournable de la gestion de patrimoine et de la philanthropie, tous les deux ans, les Assises ont pour objectif de permettre aux professionnels et aux acteurs influents du secteur d’échanger et de débattre autour des questions liées à la fiducie philanthropique, un secteur en pleine effervescence.

Trois grandes tables rondes s’intéresseront aux dernières tendances sociétales, et aux pratiques, qui traversent le secteur de la philanthropie :

Philanthropes d’aujourd’hui : vers une communauté mondiale ?

La philanthropie n’est plus seulement une affaire occidentale : d’année en année se forme une communauté mondiale, et l’image du philanthrope "type" à l’anglo-saxonne laisse apparaître de nouveaux visages. Ceux-ci apportent des modèles neufs, modernes et internationaux, qui sont tout aussi professionnels et bouleversent nos conceptions. Lors de ces Assises, se croiseront des regards internationaux, témoignant de l’expérience d’importantes levées de fonds, du partage de la propriété intellectuelle, de la philanthropie familiale et des différences générationnelles, ainsi que des cultures philanthropiques au Maroc ou en Turquie avec la fondation la plus importante du pays.

Mutations de la philanthropie : du don à l’investissement

Les outils philanthropiques sont de plus en plus nombreux et répondent aux exigences des « nouveaux philanthropes » ou « philantrepreneurs ». Fonds de dotation, mécénat des PME, financement participatif, mesure d’impact, quelques-uns des nouveaux dispositifs et formes philanthropiques seront étudiés.

La philanthropie est-elle un soft power exportable ?

Le témoignage de grandes fondations éclairera l’assistance sur l’importance de la philanthropie en termes de rayonnement international : le lancement de la campagne internationale de collecte de l’Institut Pasteur, la place centrale de la levée de fonds internationale pour le Collège de France ou encore les expériences de la Fondation Total et de la King Baudouin Foundation récemment lancée à New York.

Trois ateliers permettront de décrypter des thèmes plus techniques :

Les entraves à la politique d’investissement des fondations françaises

Ces dernières années, plusieurs textes législatifs en France ont contraint davantage la politique d’investissement des fondations. Quatre experts reviendront lors de ces Assises sur le format le plus approprié pour encadrer au mieux les placements des fondations françaises.

Les social impact bonds sont-ils naturalisables en France ?

Née en Grande-Bretagne, l’innovation financière apportée par les social impact bonds est en rupture avec le système de subventions publiques à la française. Il s’agit d’une obligation, créée en réponse au manque d’argent de l’Etat pour financer des mesures de prévention, qui permet de financer des actions sociales publiques déterminées, avec des objectifs d’impacts précis. En cas de réussite du projet, l’association ou la fondation est remboursée par la puissance publique ; si les objectifs initiaux ne sont pas atteints, elle ne touche rien et son investissement se transforme en simple don.

Les fondations actionnaires : présentation de la première étude européenne

Qui sait que Bosch ou Bertelsmann (Allemagne), Rolex (Suisse), Ikea (Suède), Carlsberg (Danemark) ou Pierre Fabre (France) appartiennent à… des fondations ? Elles sont plus de 500 en Allemagne, 1000 en Norvège, 1300 au Danemark, ces entreprises dont les fondateurs ont fait le choix de transmettre tout ou partie du capital et des droits de vote à une fondation, articulant ainsi protection de l’entreprise et mission d’intérêt général.

Les Assises de la Philanthropie, un projet qui s’inscrit dans la durée

Depuis 2009, l’Institut Pasteur organise les Assises de la Philanthropieafin de répondre aux attentes des professionnels et des grands donateurs face aux évolutions majeures dans le secteur de la philanthropie en France et sur la scène internationale : la figure du « nouveau philanthrope », les tendances émergentes à travers le monde et les problématiques juridiques et fiscales de ce secteur bien particulier.

Autour de plusieurs grandes personnalités, cet événement réunit à chaque édition plus de 400 personnes -grands acteurs du secteur bancaire, conseillers financiers et gestionnaires de patrimoine, notaires, avocats, fiscalistes, universitaires et, enfin, des philanthropes et fondations.

En 2010, l’Institut Pasteur a créé le Think Tank Fiducie Philanthropique, le premier cercle de réflexion transversal entièrement dédié à ce sujet, et la plateforme Internet http://thinktank.fiduciephilanthrop..., afin de renforcer sa démarche d’accompagnement structurel de la fiducie philanthropique et de soutenir la continuité des Assises. Il rend régulièrement des avis en vue d’apporter un éclairage de haut niveau sur des problématiques liées à la gestion de patrimoine à but philanthropique.

L’Institut Pasteur, un acteur historique de la philanthropie

Depuis sa création en 1887, la philanthropie tient une place primordiale dans le modèle économique de l’Institut Pasteur. Fondation privée à but non lucratif, celui-ci est devenu l’un des plus importants destinataires de grands dons et mécénat en France. Les dons, legs et produits du patrimoine financent près de 30% de son budget de fonctionnement.

Qu’ils soient mécènes, philanthropes, donateurs ou testateurs, connus ou anonymes, nombreux sont ceux qui ont apporté leur soutien financier à sa création et son développement. Cette générosité, qui s’est exprimée au travers de différents dispositifs, a amené les services spécialisés de l’Institut Pasteur à gérer tous les types de libéralités permis par la législation. Ainsi, aux dispositifs classiques que sont dons, donations, legs ou assurances-vie, se sont désormais greffés les nouveaux outils de la philanthropie, comme les donations temporaires d’usufruit ou les fonds de dotation.

L’Institut Pasteur a en outre lancé depuis plusieurs années des actions ciblées dans certains pays et poursuit activement ce développement international à une plus grande échelle.

Inscription presse & informations pratiques

Vous pouvez assister, en vous inscrivant par simple retour de mail ou par téléphone, à l’ensemble ou à une partie des Assises. Vous recevrez le programme définitif de cette journée au début du mois de mars.

Lieu : Centre de Conférences de l’Institut Pasteur – 28 rue du docteur Roux – 75015 Paris

Accès métro : Pasteur, lignes 6 et 12

Horaires : 9H00 - 18H00

Pièces jointes : Pré-programme des Assises et Invitation presse

Informations complémentaires : www.assises-philanthropie.fr

Les quatrièmes Assises de la Philanthropie se tiendront grâce au soutien financier de la banque Neuflize OBC, ainsi que des cabinets Delsol Avocats et Prophil.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion (...)