L'Observatoire

Art et culture

diminuer augmenter Bookmark and Share

20 ans de « Nuits et de Jours » à Fourvière

Jean-Pierre Bourcier, le 4/06/2014

Pendant deux mois, pour marquer ses 20 ans de festival, Lyon avec ses « Nuits de Fourvière » accueille une pléiade d’artistes du théâtre, de la musique, de la danse... qui ont pour nom Armand Gatti, Bob Wilson, ZZ Top, Portishead et autre Etienne Daho...

Avant les stars, il y a souvent une première partie de jeunes artistes qui se jettent dans l’arêne. Et puis des plus jeunes encore qui viennent se frotter aux risques du cirque ou de la danse. Mais Fourvière, c’est aussi ses jours et ses nuits des mois d’été truffés de nombreux spectacles offerts à un large public. Théâtre, concert ou danse avec des artistes confirmés mais aussi à des jeunes « pousses » qui espèrent bien ici, dans la capitale des Gaules, profiter de ce tremplin que sont ces « Nuits » pour frapper aux portes de la reconnaissance, du succès.

Pour cet anniversaire des « Nuits... » (1994-2014), il faut compter pas loin de soixante spectacles programmés jusqu’au début du mois d’août, sans compter les « ateliers » pour les amateurs de cirque et danse, pour des petits et et des plus grands. Bien sûr, ce sont les stars qui font surtout le succès de cet Èvènement. Et cette année, ça ne manque pas. Déjà en ouverture du festival, dès ce 3 juin, un grand moment est attendu avec la bande du metteur en scËne et en musique américain Bob (Robert) Wilson qui signe « Zinnias. The Life of Clementine Hunter », un opéra qui se nourrit de l’histoire de cette domestique Clementine Hunter devenue peintre un peu avant le milieu des annÈes 1900. Musiques noires américaines -spirituals, rhythm ans blues, Zydeco, Rock and Roll- sont de la partie dans cette production, bien sûr.

Le théâtre aussi est très attendu. Parlons d’abord de la proposition de Gwenaël Morin et son théâtre permanent, les dans les ruines romaines avec une « traversée » pendant tout ou presque des « Nuits » avec Sophocle : « Ajax », « Oedipe Roi », « Electre ». Autre « traversée », plus courte dans le temps (les 7 et 8 juin à l’Odéon), celle de la compagnie Marius qui s’offre du Marcel Pagnol, « Manon des sources » et « Jean de Florette ».

Il y a bien d’autres spectacles de théâtre à retenir comme, pour la 1ère fois à Lyon, la troupe du Liyuan, venue de Chine, pour présenter à l’Odéon l’Ètonnante histoire de « La Veuve et le Lettré » Et encore le maître indien Roysten Abel avec « The Kitchen » ; le hip hop de Mourad Merzouki avec « Répertoire » la nouvelle présence aux « Nuits » de Bartabas (« Golgota ») avec André Marin ; Jean-Pierre Vincent met en scène « War and Breakfast » de Mark Ravenhill avec des étudiants de l’ENSATT et, de cette même Ècole mais avec d’autres étudiants, Armand Gatti proposera « Résistance selon les mot »....

Ajoutons que les marionnettes font leur entrée aux « Nuits de Fourvière ». Si, si ! Surprise donc, alors que la ville Lyon et les marionnettes ont des dizaines et des dizaines d’années de fréquentations derrière elles. Bref, il y aura un panel très large de manifestations/spectacles en ajoutant « Nos nuits grecques », le flamenco et autres soirées musicales (le groupe Phoenix, les ZZ Top, Catherine Ringer avec Gotan Project, Franz Ferdinand, Robert Wyatt et autres Portishead, Etienne Daho, Dick Annegarn, les tambours de Kodo, Beyond, Vanessa Paradis, GoldFrapp... ). Sacré plateau !

* du 3 juin au 2 août. www.nuitsdefourviere.com


Vos commentaires

Moteur de recherche

Recherche simple
Soutenez Place Publique

Dans la même thématique (Art et culture)