Vous êtes ici : Accueil /

Fils d’infos

1 million de soutiens à une taxe ambitieuse sur les transactions financières. Pétition remise au Président François Hollande

1 million de soutiens à une taxe ambitieuse sur les transactions financières

Pétition remise au Président François Hollande

A l’occasion d’une réunion de préparation à l’Assemblée Générale des Nations-Unies à l’Elysée, les associations ont remis ce matin au Président de la République François Hollande une pétition ayant recueilli un million de soutiens et demandant une taxe ambitieuse sur les transactions financières (TTF) pour lutter contre la spéculation excessive et financer la riposte aux grandes urgences mondiales, comme l’adaptation au changement climatique et l’éradication du sida. En la recevant, le Président a réaffirmé son engagement en faveur d’une TTF ambitieuse et solidaire.

Des engagements présidentiels

Dès son élection à la Présidence de la République, François Hollande a annoncé vouloir utiliser les recettes de la taxe sur les transactions financières pour financer la solidarité internationale, la lutte contre le changement climatique et les grandes pandémies comme le sida. Des engagements qu’il a confirmés à plusieurs reprises1 et rappelés cette semaine au Forum mondial Convergences2 et à l’événement3 « La France s’engage pour le climat – En avant la COP21 ».

« Nous voulons également, et je me suis entretenu aujourd’hui avec le Ministre des finances, que puisse être établie une taxe sur les transactions financières. L’Europe, ou une partie de l’Europe y travaille et cette taxe doit être affectée à la lutte contre le réchauffement climatique et à celle contre les grandes pandémies. » François Hollande, 8 septembre 2015

« La France sera de nouveau à l’initiative pour que cette taxe soit prête le moment venu, c’est-à-dire au moment de la COP21. ». François Hollande, 11 septembre 2015

Cette déclaration intervient à un moment clé. L’Assemblée Générale des Nations unies aura lieu dans quelques semaines. A cette occasion, les objectifs du développement durable seront discutés et la communauté internationale devrait s’engager à mettre la fin des grandes pandémies d’ici 2030 à l’agenda. Dans trois mois aura également lieu la Conférence de l’ONU sur le Climat à Paris. C’est pourquoi nos associations saluent ces déclarations et appellent François Hollande à traduire ses engagements en actes politiques lors de ces deux sommets.

Des millions de vies en jeu

La TTF est en cours de négociation entre 11 pays de l’Union européenne. Il est urgent d’avoir un accord entre les ministres européens des Finances chargés d’en définir les modalités. Une TTF ambitieuse devra engendrer au moins 34 milliards4 d’euros par an.

Si la France et ses partenaires européens décident ensemble d’affecter ses recettes au Fonds Vert et au Fonds mondial, 21 millions de malades du sida4 pourront bénéficier d’un traitement qui les gardera en vie, et 400 millions de personnes dans les pays les plus pauvres6 ne seront pas confrontées à de graves crises alimentaires. Des vies humaines sont en jeu et la TTF donne aux Etats européens les moyens de faire preuve de solidarité et de les sauver.

Pourtant, rien n’est officiellement prévu aujourd’hui pour que le produit de la taxe serve à financer la réponse aux urgences mondiales ; la question de l’utilisation du produit ne fait pas partie des négociations en cours au sein des 11 pays européens.

Aussi, nos associations demandent au Président français François Hollande d’annoncer, à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’ONU, la tenue à l’automne d’un sommet européen à Paris où sera actée l’affectation commune et additionnelle de la TTF européenne à la solidarité internationale, la lutte contre les grandes pandémies comme le sida, et le changement climatique.

Associations signataires : AIDES, ATTAC, Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace, Les Amis de la terre, ONE France, Oxfam France, Coalition PLUS, Réseau Action Climat, Sidaction, Solidarité Sida, Solthis, WWF.

Moteur de recherche

Soutenez Place Publique

Initiatives

Zoom sur...

Le Courrier de Bovet

Date de création : 1950 Objectif : Organiser des échanges de correspondance entre des détenus et des personnes prêtes à leur apporter une écoute et un soutien moral (National). Activités : Créé en 1950, le Courrier de Bovet, du nom de sa fondatrice Madame de Bovet, est une association nationale loi 1901 qui propose aux détenus un accompagnement épistolaire afin de faciliter leur (ré)insertion ultérieure. Le Courrier de Bovet souhaite permettre la communication entre deux mondes différents, celui du dehors dont sont privés les détenus et celui du dedans, ignoré des correspondants. Il s’interdit (...)